Notre objectif

Tout le monde le sait aujourd’hui : l’humanité et tout le règne vivant sont confrontés au plus grand défi de leur histoire.

  • Effondrement de la biodiversité, avec la sixième extinction de masse, qui voit le nombres d’espèces disparues exploser et la population de celles restantes décliner à un rythme s’accélérant du fait de l’activité humaine.
  • Modification catastrophique du climat, qui va créer des bouleversements à l’échelle planétaire. En effet, si la tendance actuelle nous amène vers +4°C des températures moyennes, cela signifie aussi que les températures les plus chaudes peuvent augmenter de +6°C à +10°C. Comment nourrir le monde s’il peut y avoir des semaines à plus de 50°C?
  • Séparation grandissante entre l’homme et la nature, du fait de l’artificialisation de l’environnement urbain, qui lui fait perdre de vue l’importance de la protéger

Le défi est énorme. C’est sans doute pourquoi beaucoup baissent les bras, détournent le regard se sentant écrasés par son poids.

A Semeurs de Forêts, nous pensons qu’il est possible d’inverser la tendance, uniquement si nous ne restons pas assis dans nos canapés à regarder nos écrans.

Nous estimons que planter des forêts est un acte essentiel qui peut agir à plusieurs niveaux :

  • En servant de puits de carbone afin de lutter contre le réchauffement climatique.
  • En créant des oasis de biodiversité où la nature peut se protéger, puis rayonner.
  • En reconnectant les personnes (à commencer par nous) à la Terre, afin de nous déconditionner de cette culture qui nous sépare du vivant.

Recréer de vraies forêts, de réels lieux de vie pour les espèces animales et végétales est plus que jamais un acte militant pour protéger l’avenir de nos enfants.

Nous envisageons de créer partout en France des forêts de quelques ares à plusieurs hectares afin de bâtir un réseau de refuges pour la nature.

“Qui dira le sentiment qu’on éprouve en entrant dans ces forêts aussi vieilles que le monde, et qui seules donnent une idée de la création, telle qu’elle sortit des mains de Dieu ?”

De François René de Chateaubriand / Voyage en Amérique