Vos questions les plus fréquentes

  • J’aimerais pouvoir vous aider. Comment puis-je me rendre utile ?
  • Avez-vous pensé à soumettre votre projet au moteur de recherche Lilo ?
  • Je veux planter une forêt Miyawaki. Avez-vous de la documentation ?
  • Avez-vous une base de données récapitulant les espèces forestières à planter en fonction de la situation géographique ?
  • J’ai un terrain à vous mettre à disposition pour y planter une forêt. Êtes-vous intéressé ?
  • J’ai une exploitation forestière et j’aimerais voir avec vous pour une nouvelle approche de la gestion de ma forêt. Est-ce possible ?
  • Allez-vous planter des arbres fruitiers ? Pourra-t-on se promener dans la forêt ?

J’aimerais pouvoir vous aider, comment puis-je me rendre utile?

Nous listons ici quelques idées pour nous aider.
Si vous souhaitez aller plus loin en devenant bénévole, ce n’est pas le travail qui manque, même si vous habitez loin de nous (nous sommes basés dans le Val-d’Oise).

Nous cherchons à renforcer nos équipes dans les domaines suivants :

  • demandes de subventions
  • communication auprès de la presse
  • gestion des réseaux sociaux (instagram, facebook, twitter, linkedin)
  • graphisme et illustration (nous avons des supports de communication à réaliser ainsi que des illustrations originales afin de mettre en images la méthode )
  • informatique (pour créer un outil en ligne simple afin de trouver les essences à planter chez soi)

Si vous ne savez rien faire de tout cela, nous avons de nombreuses tâches à réaliser, qui ne nécessitent pas de connaissances particulières à la base, mais juste du temps et le désir d’apprendre. Vous avez sans doute aussi quelques idées de ce que vous pourriez faire. Soumettez-les nous, elles seront bien accueillies.

Avez-vous pensé à soumettre votre projet au moteur de recherche Lilo ?

Lilo.org est un moteur de recherche, qui finance, à partir de revenus publicitaires, des actions ayant un impact social ou environnemental.

Bonne nouvelle, notre projet a été sélectionné sur le moteur de recherche Lilo. Vous pouvez désormais nous financer gratuitement en utilisant Lilo pour vos recherches quotidiennes !

En revanche notre projet est en phase intermédiaire sur ce moteur, c’est pour cela qu’il n’apparaît pas dans la liste publique de projets.

Pour découvrir ce nouveau moteur et nous financer gratuitement, c’est très simple :

Activation du don automatique sur lilo.org (pensez à créer un compte)

Je veux planter une forêt Miyawaki. Avez-vous de la documentation ?

Nous avons l’intention de réaliser une brochure explicative sur notre démarche, notre méthode (inspirée bien entendu pour beaucoup de la technique Miyawaki) et les différents tests et erreurs issus de notre expérience. Elle sera téléchargeable gratuitement.

Tout cela prend bien entendu du temps et, en attendant, nous avons obtenus les documents d’Afforestt, mis à disposition en Open Source sur leur site. Avec la permission de Shubhendu Sharma, le fondateur d’Afforestt, nous les avons traduits en français. Ces documents sont basés sur des plantations en Inde et nécessitent des adaptations, notamment pour les matériaux d’amendement et sur les essences, pour chaque territoire.

Vous pouvez les télécharger en cliquant ici.

La méthode est surtout adaptée pour des surfaces de quelques centaines de mètres carrés. Nous sommes en train de réfléchir à une manière de l’adapter à des superficies plus importantes.

Avez-vous une base de données récapitulant les essences forestières à planter en fonction de la situation géographique ?

Non, nous n’en avons pas faite. En revanche, l’IGN (Institut National d’Information Géographique et Forestière) a travaillé dessus et a découpé la France en 86 sylvoécorégions.
Vous pouvez déjà regarder dans quelle sylvoécorégion vous vous trouvez et télécharger le document correspondant. Vous y trouverez un beau descriptif de chaque région.
https://inventaire-forestier.ign.fr/spip/spip.php?article773
Les différents CNPF (Centre Régional de la Propriété Forestière) sont également des sources d’informations précieuses, où vous pourrez trouver des listes d’essences.

Par exemple :

Il faut donc un peu chercher et ne pas rechigner à lire des documents parfois longs, mais très intéressants et bien conçus.

N’hésitez pas à nous aider à compléter cette liste pour les autres régions.

J’ai un terrain à vous mettre à disposition pour y planter une forêt. Êtes-vous intéressé ?

L’objectif de Semeurs de Forêts est de recréer des forêts perpétuelles, aussi nous ne souhaitons pas que les arbres plantés puissent être coupés. La solution que nous privilégions est donc de faire l’acquisition de terrains au nom de l’association afin de les transformer en réserves.

Il n’est pas encore possible de nous faire don d’un terrain mais vous pouvez nous le céder à un prix avantageux.

Si vous souhaitez conserver ce terrain, il est possible de créer une servitude empêchant la coupe des arbres. La servitude est liée au terrain et se transmet donc en cas de cession ou de transmission.

Cette servitude doit se faire devant un notaire et être inscrite au registre des hypothèques.

Si vous êtes d’accord pour effectuer cette formalité et ainsi protéger vraiment la forêt à planter ad vitam aeternam, nous sommes intéressés pour y planter des arbres. Nous allons créer un article plus détaillé sur les servitudes bientôt.

J’ai une exploitation forestière et j’aimerais voir avec vous pour une nouvelle approche de la gestion de ma forêt. Est-ce possible ?

Dans l’association, nous ne sommes pas dans la gestion forestière. Les arbres ne sont pas destinés à être coupés et notre objectif n’est pas que chaque arbre arrive à son plein potentiel de développement (ce qui est le cas lorsqu’on cherche à obtenir des revenus du bois), mais de créer un écosystème équilibré. Dans notre méthode, les arbres sont plantés proches les uns des autres comparativement à une exploitation forestière traditionnelle, 3 par m2, et sont soumis à une concurrence et à une synergie entre eux. Ils ne poussent donc pas forcément droits, n’ont pas forcément de troncs imposants, peuvent se ramifier… .
A chaque objectif (rentabilité, biodiversité, esthétique …), correspondent des méthodes de plantations différentes et parfois incompatibles.

Ce que nous voulons pour nos forêts ne peuvent pas s’adapter à une exploitation forestière, même si nous convenons qu’il est difficile de se passer du bois en tant que ressource.

Pour tout ce qui concerne l’exploitation forestière respectueuse, contactez plutôt les réseaux ou entreprises suivants qui sauront mieux vous renseigner :

Allez-vous planter des arbres fruitiers ? Pourra-t-on se promener dans la forêt ?

La nature humaine a depuis longtemps fait que nous ne voyons la nature qu’en fonction des services qu’elle peut nous offrir, que cela soit en terme de nourriture (agriculture, chasse, pêche), de ressources minières ou de loisir (balades, plongée sous-marine, …).

La philosophie de Semeurs de Forêts est de mener des projets où, pour une fois, ce seront les humains qui rendront un service aux écosystèmes, sans espérer en retirer un bénéfice autre que la satisfaction du devoir accompli.

Allez-vous planter des arbres fruitiers ?

Oui, car tous les arbres font des fruits. Mais cette question porte implicitement en elle la notion d’arbres dont les fruits sont consommés habituellement par les humains, plantés à cette fin.
Dans ce cas la réponse est non. Les fruits des arbres plantés seront laissés sur place, ne seront pas cueillis et suivront le cycle naturel des fruits dans une nature dans laquelle l’homme n’intervient pas.

Pourra-t-on se promener dans ces forêts ?

Nous sommes obligés de prévoir des chemins d’accès afin de pouvoir planter et d’accéder aux parcelles, mais les forêts ne seront pas conçues comme des forêts d’agréments dans lesquelles l’esthétique est le fil directeur de la plantation. Une fois les plantations achevées, les chemins ne seront pas entretenus et la nature sera libre d’y reprendre sa place. Bien entendu il sera interdit d’y chasser.

Mais alors à quoi ça sert ?

Nous pensons qu’avoir une nature riche est un bénéfice inestimable qui se suffit à lui même. Ces forêts sont conçues comme des oasis pour toutes les espèces qui en manquent cruellement.