🌳 Des nouvelles de Semeurs de ForĂȘts – #28 juin 2022 🌳

Nouvelles de la reforestation

Un nouveau terrain pour nos actions de reforestation

et autres nouvelles de nos actions …

A l’heure d’un Ă©tĂ© chaud, trĂšs chaud, au moment oĂč des incendies ont ravagĂ© des milliers d’hectares de forĂȘts dans la Gironde et ailleurs, les Ă©quipes bĂ©nĂ©voles de Semeurs sont sur le terrain et prennent soin des jeunes arbres, qui ont Ă©tĂ© plantĂ©s en ce dĂ©but d’annĂ©e.


Au sommaire

  • Des Ă©tĂ©s chauds et secs et des incendies de plus en plus frĂ©quents
  • Des nouvelles des arbres plantĂ©s sur les terrains des Semeurs
  • ClĂŽture du financement des deux terrains achetĂ©s en dĂ©but d’annĂ©e
  • Un nouveau terrain en cours d’achat
  • Appel aux dons et prĂȘts participatifs
  • Une bourse de la Banque de France

Des étés chauds et secs et des incendies de plus en plus fréquents

Si auparavant, le rĂ©chauffement climatique nous paraissait abstrait, nous le touchons aujourd’hui  des doigts (mĂȘme si curieusement, il existe encore des climato-sceptiques !). Les vagues de chaleur, et en parallĂšle les incendies, se multiplient et sont de plus en plus intenses. Selon le systĂšme europĂ©en d’information sur les feux de forĂȘts (EFFIS), les chiffres montrent une recrudescence au fil des annĂ©es. Et le pire, c’est que nous en sommes fortement responsables : plus de 9 feux sur 10 sont d’origine humaine, bien souvent de nature accidentelle. En cas de sĂ©cheresse, de canicule ou de vent fort, un mĂ©got mal Ă©teint jetĂ© depuis une fenĂȘtre de voiture (voire mĂȘme les cendres jetĂ©es Ă  l’extĂ©rieur) ou en bord de route, une Ă©tincelle dans un jardin lors de travaux de dĂ©broussaillage ou par le passage d’une moissonneuse dans un champ, voire un barbecue sauvage (mĂȘme si l’orgueil de certains les amĂšne Ă  croire qu’ils maĂźtrisent ce qu’ils font) peuvent suffire Ă  dĂ©vaster des hectares de vĂ©gĂ©tation en quelques heures.
De la mĂȘme maniĂšre, fermer l’accĂšs Ă  des forĂȘts dans les moments oĂč elles sont les plus vulnĂ©rables est important, mais il existe encore des personnes qui ne respectent pas ces interdictions. Nous sommes tous responsables. Et nous ne pouvons qu’insister sur le fait qu’il est temps que nous soyons tous conscients de nos gestes et de l’importance de notre environnement et du rĂŽle que nous jouons dans sa prĂ©servation.

Ce graphique indique la superficie cumulĂ©e brulĂ©e en Europe au cours de l’annĂ©e. La courbe rouge reprĂ©sente l’annĂ©e actuelle. La bleue, la moyenne entre 2006 et 2021. La zone grise reprĂ©sente le minimum et le maximum observĂ© durant cette pĂ©riode.
L’annĂ©e 2022 pour l’instant a vu une superficie d’incendie 4 fois supĂ©rieure Ă  la moyenne de ces 15 derniĂšres annĂ©es, et prĂšs de deux fois supĂ©rieure au maximum observĂ© sur cette pĂ©riode.
Source : Effis

Des nouvelles des arbres plantés sur les terrains des Semeurs

Nous avons la chance d’avoir plusieurs Ă©quipes de bĂ©nĂ©voles investis. Sur chacun des trois terrains (Juvignies dans l’Oise, Jaunay-Marigny dans la Vienne, ClessĂ© dans les Deux-SĂšvres), les Ă©quipes se sont mobilisĂ©es Ă  l’annonce des fortes chaleurs caniculaires au cours du mois de juillet.
Les arbres les plus jeunes, tout juste implantĂ©s, ont reçu de l’eau (de pluie rĂ©cupĂ©rĂ©e au fil des mois sur les terrains). Et Ă  ce jour, malgrĂ© un coup de chaud, ils se portent majoritairement plutĂŽt bien. Nous saluons au passage la dĂ©termination des bĂ©nĂ©voles. Sans eux, rien ne pourrait ĂȘtre possible. Merci Ă  chacun(e) d’entre eux et Ă  nos chefs de projets de Jaunay-Marigny et de ClessĂ©, Pierre et Donatien.

Petit apartĂ© : certaines personnes se sont manifestĂ©es sur les rĂ©seaux sociaux en affirmant, sans avoir de connaissance des terrains que nous gĂ©rons et des essences que nous plantons, qu’il ne fallait pas arroser les arbres une fois plantĂ©s. Nous sommes d’accord sur le fait que nous n’avons pas Ă  « biberonner » les arbres, mais aprĂšs le stress de l’implantation, l’arbre met plusieurs mois avant de s’installer dans son nouvel environnement. Nous assumons ainsi pleinement le fait de leur donner un lĂ©ger coup de pouce au dĂ©part.

Comment se portent nos forĂȘts en pleine canicule ?

ClĂŽture du financement des deux terrains achetĂ©s en dĂ©but d’annĂ©e

C’est fait ! GrĂące Ă  la gĂ©nĂ©rositĂ© et Ă  l’implication de nombreuses personnes et partenaires, nous venons de clĂŽturer la campagne de financement des deux terrains achetĂ©s en dĂ©cembre 2021 et janvier 2022.
Il ne nous aura fallu que quelques mois pour financer leur acquisition et rembourser l’ensemble des prĂȘts.
Merci à tous ceux qui ont participé !

Un nouveau terrain en cours d’achat

Nous avions Ă©voquĂ© dans nos prĂ©cĂ©dentes newsletters que nous Ă©tions Ă  la recherche d’un nouveau terrain. Et nous l’avons trouvĂ© ! Il s’agit d’un espace enherbĂ© de presque 1,9 hectare qui servait jusqu’à prĂ©sent Ă  rĂ©colter du foin, avec une petite partie boisĂ©e composĂ©e principalement de saules. Celui-ci se trouve dans la commune de ChĂąteau-sur-Epte, dans le dĂ©partement de l’Eure. Avec ce terrain, nous avons un projet pĂ©dagogique, celui d’organiser notamment avec des classes de fin de collĂšge et de lycĂ©e des plantations et des sessions de suivi et d’entretien. Nous pensons recrĂ©er des haies dans un endroit oĂč il y en a assez peu et accompagner les jeunes gĂ©nĂ©rations Ă  prendre conscience de ces univers que sont l’arbre et la forĂȘt. Nous vous donnerons bien sĂ»r plus de prĂ©cisions au fil des mois. C’est Judith, une membre trĂšs active de l’association, qui va porter le projet sur place.

L’appel aux dons et aux prĂȘts participatifs

Les deux terrains de la Vienne et des Deux-SĂšvres Ă©tant dĂ©sormais entiĂšrement financĂ©s, nous lançons une nouvelle campagne de financement pour celui de l’Eure. Pas de repos pour les Ă©coguerriers !
GrĂące Ă  nos actions, ce sont jusqu’Ă  prĂ©sent prĂšs de 14 hectares de terres qui ont Ă©tĂ© sanctuarisĂ©es, et prĂšs de 5000 arbres plantĂ©s, sans compter tout ce qui pousse naturellement sur nos terrains.
La somme Ă  rĂ©unir pour le nouveau terrain est de 32 900€ (en comptant les frais d’agence, de notaire et les taxes).
Nous pouvons avec notre trĂ©sorerie actuelle provisionner 6 000€ pour l’achat de ce terrain, ce qui nous laisse 26 900€ Ă  financer,  pour lesquels nous lançons une campagne de financement participatif.
Nous comptons sur vous pour y participer ou pour la diffuser auprĂšs de vos contacts. Chaque euro rĂ©coltĂ© nous permet d’avancer et de sanctuariser de nouveaux espaces.


>> ★ Je participe Ă  cette campagne â˜… <<


Nous lançons en parallĂšle un appel aux prĂȘts participatifs. Un systĂšme que nous avions mis en place pour l’achat des trois prĂ©cĂ©dents terrains. En 7 mois, grĂące Ă  votre engagement, tous les derniers prĂȘts Ă  taux 0 % avec reconnaissance de dettes ont Ă©tĂ© intĂ©gralement remboursĂ©s. Les prĂȘts sont d’un montant minimum de 100€ (sans maximum 😁 ).
Chaque don et prĂȘt nous permet d’aller plus loin dans cette dĂ©marche de plantations, de protection et de sanctuarisation d’espaces naturels.

★➡ Si vous souhaitez contribuer avec un prĂȘt, vous pouvez remplir notre formulaire en cliquant ici ou nous contacter : contact@semeursdeforets.org ★

đŸ€” Nous avons rĂ©digĂ© une page comportant les rĂ©ponses aux principales questions qui nous ont Ă©tĂ© posĂ©es sur le financement. 🛈

Une bourse de la Banque de France

Les « Semeurs de ForĂȘts » ont Ă©tĂ© proposĂ©s par une de nos adhĂ©rentes salariĂ©e de la Banque de France (merci Linda !) aux TrophĂ©es Responsables.

Ce challenge RSE annuel permet Ă  25 associations parrainĂ©es par des agents investis pour une cause d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral en faveur de la transition Ă©cologique ou de la solidaritĂ©, de recevoir 2000 € afin de financer un projet.
Notre association a été retenue et va donc bénéficier de ce financement.
Pierre, le porteur de projet du terrain de la Vienne, a reprĂ©sentĂ© Semeurs de ForĂȘts lors de la remise des prix.

A bientĂŽt
Florence et David de Semeurs de ForĂȘts